« Les blessures du silences » ~ Sandra Martineau

Bonjour ! Cela faisait un moment, n’est ce pas?

les-blessures-du-silence-sandra-martineau

Donc aujourd’hui je vais vous parler d’un livre sur les secrets de familles…

C’est un livre de 2013 écrit par Sandra Martineau. D’après le résumé, « Après avoir quitté l’homme qui partageait sa vie, Alice disparaît sur une route de Sarthe. Yohann, jeune journaliste ambitieux, saisit l’opportunité de se forger un nom. Il se lance dans l’enquête.

Ses investigations ne lui laisseront aucun répit et le mèneront à une découverte surprenante. Lui-même ne sera pas épargné par cette affaire: que s’est-il passé, au bord de ce lac, lorsqu’il était enfant ?
« Il arrive un moment où nous vivons dans la terreur des monstres que nous créons… »  »

Tout d’abord, le livre… Le livre est très bien écrit. L’écriture de Mme. Martineau est très belle et fluide. Sandra Martineau nous hypnotise par son écriture et dès de le début du livre, on ne peut le lâcher. L’histoire décrite dans ce livre m’a fait pensé à une sorte de descente aux enfers. Au fur et à mesure on en apprend plus sur les personnages et on se retrouve dans une sorte de roman très sombre.

Tout du long de ma lecture, j’ai pu comparer le comportement des personnages avec le img001comportement de ma famille. J’ai trouvé cela très bizarre quand je me suis rendu compte que ma famille avait le même comportement que cette « famille ». Je me suis dit qu’il  devait y avoir une vraie recherche dans les comportements et surtout une vraie observation des comportement des familles lambdas ayant des secrets. J’ai adoré ce côté qui m’a fait penser qu’il y a certainement pu y avoir une énorme recherche derrière tout ce livre. C’est comme une sorte de traité de sciences mais vulgarisé afin de le faire paraître comme une expérience sur une famille.

Le livre est plutôt stressant du fait qu’on a des doutes sur tout puisque rien n’est vraiment bien clair et précis. Le flou reste jusqu’à la fin du livre tandis que Ms. Martineau s’amuse avec nos nerfs. On se dit toutes les deux chapitres : « Ah oui ! Je sais ! Ah, ben non … »

Tout le livre nous montre un univers où les personnages sont torturés, avec plein de choses qu’ils cachent aux autres. On ne se sent pas spécialement à l’aise avec les personnages même si lorsqu’on referme le bouquin on souhaiterait qu’il y ait une suite afin de pouvoir rester en contact avec eux. On se retrouve devant des personnes détestables et qui ont des égo plutôt surdimensionnés je trouve. Mais on s’y attache tellement à travers tout ces secrets et toutes ces actions que la personne détestée devient une personne aimée…

1211094969-2Quand on rencontre Sandra Martineau, on aperçoit une jolie jeune femme, toujours souriante. Ce qui est en contraste avec ce livre. On se  retrouve dans une situation plutôt spéciale, puisqu’on pourrait se dire que la personne qui a écrit le livre est ou a été elle même torturée. Mais si ça avait été le cas, on en apercevrait des infimes détails au minimum. Cependant si c’est le cas, elle cache très bien son jeu. Sandra Martineau est une auteure pleine de… hum… Si je faisais une analogie tiens ! Sandra Martineau est comme le Petit Chaperon Rouge et ses livres sont comme le Loup qui vient et qui « pervertit » le Chaperon Rouge. J’ai toujours pensé que le Loup et le Chaperon Rouge était la même personne depuis ma plus tendre enfance.  En fait, pour moi le Loup était la « Troisième personne » du Chaperon. C’est à dire que c’était la partie enfouie au plus profond d’elle même. Et la fin lorsque le Chaperon se fait manger signifierait qu’elle n’arrive plus à contrôler cette facette. Cependant le bûcheron (ou chasseur selon les versions) est aussi le Chaperon et est la personnalité du Chaperon qui lui permet de s’en sortir.

Bref, Je sais c’est un peu bizarre comme analogie mais je trouve que c’est ce qui lui ressemble le plus.

Merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout !

En ce moment je suis dans un défi de lire 52 livres en 52 semaines pour le club de lecture de ma ville. Si ça intéresse des personnes pour faire des lectures communes, je posterai un article que je mettrai à jour toutes les semaines avec un lien vers les blogs des personnes avec qui j’aurai fait les LC… Alors, surveillez bien votre boîte mail !

Bisous à tous !

Une réflexion au sujet de « « Les blessures du silences » ~ Sandra Martineau »

  1. Ping : Défi des 52 semaines. – Les Loisirs De La Vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s