» L’arborescence  » ~ Jean-Charles Rémy

51IiQpf5rjL._SX195_.jpg

Résumé de l’auteur :

Il va falloir quelques semaines au héros de ce livre pour comprendre que la métamorphose qui s’opère en lui et le fait démesurément grandir lui interdit une vie normale au sein de la cité qu’il est contraint de fuir pour la campagne puis la montagne. Géant effaré, il connaîtra les terribles tribulations et les éblouissantes révélations de celui qui est obligé de s’élever pour préserver une liberté hardiment conquise.

Mélange de conte romantique allemand et de fable à la Marcel Aymé, ce roman d’aventure qui joue d’une ironie légère impose d’emblée son charme troublant et sa hardiesse esthétique. Histoire poétique et merveilleuse, L’Arborescence nous raconte un fascinant retour à l’état de nature absolu et nous entraîne au cœur d’une forêt que l’on n’avait jamais racontée de cette manière.

Mon avis :

17884497_1484557214908391_8647922193675987398_n.pngCe livre est une lecture commune avec Sybelline, allez voir son blog, il est cool !

Ce conte à la limite entre voyage initiatique et caricature de la société s’est révélé être très glauque, mais aussi sublime. Le style de Jean-Charles Rémy est assez difficile à la lecture, mais une fois rentré dedans, on ne peut se détacher. Une écriture très fluide, du vocabulaire assez compliqué, une histoire très poignante et pleine de mystère. Jusqu’à la fin on conserve cette touche. Ce que j’ai adoré c’est que au fur et à mesure que la métamorphose s’opère, le vocabulaire évolue nous laissant deviner ce vers quoi il se dirige.

C’est un petit livre, rapide à lire et tout simplement sublime, on y découvre les pensées du personnage principal à la fois sur lui-même ainsi que sur les autres, son parcours et son évolution dans le monde. Mais on y voit ausi le regard que les autres portent sur le protagoniste, ainsi que leurs actions mais surtout on y voit l’appréhension des autres envers eux-mêmes. Le livre se trouve être un minima engagé aussi sur la place de la femme dans la société, et le regard des autres.

Mais ce livre est avant tout une preuve d’amour envers les autres et une magnifique ode à la nature. Le changement chez l’homme étant à la fois physique et moral, il est en changement constant sur sa perception du monde ce qui influence aussi la notre. Dans ce conte, on ne cesse de nous faire se poser la question sur l’inhumanité, et à partir de quel moment le devient-on? De drôles de rencontres lui permettront de le faire se sentir accepté par son étrangeté ou bien est-ce l’inverse.

26178356_10210595785986253_1030783586_o

Le livre n’est qu’une description d’un monde qui grandit, dont on ne connaît et ne connaîtra sans doute jamais les limites mais on le découvre en même temps que le personnage.

Je vous le recommande à tous et toutes, mais je vous conseille aussi de le lire « le plus rapidement possible ». En le laissant traîner on peut l’abandonner facilement je pense.

La couverture est tout simplement sublime aussi, et ne nous dévoile rien du contenu. De suite dans les coups de coeur !

J’espère que ce format vous a plu. Ce sera sous ce format que je continuerai à faire mes avis… Si vous avez un avis ou même une amélioration à me donner, dites le moi dans les commentaires.

Une réflexion au sujet de «  » L’arborescence  » ~ Jean-Charles Rémy »

  1. Ping : L’arborescence de Jean-Charles Remy – Les lectures de Sybelline

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s